chezmonveto

Nos services

Imprimer

picto Chirurgie générale


1. Déroulement d’une chirurgie :

 

Visite préopératoire: Avant chaque chirurgie nous nous assurons de l'état de santé de votre compagnon. Elle permet de vous expliquer les motifs justifiant cet acte sur votre animal et de vous en expliquer le déroulement et les suites postopératoires. Nous pouvons aussi vous établir alors un devis le plus précis possible du coût de l'intervention et de ses soins annexes.

 

Toute chirurgie nécessite une anesthésie. Cet acte fait peur et peut représenter un danger certain pour votre compagnon. Nous essayons de diminuer au maximum ces risques en prenant le plus de précautions possibles lorsque nous endormons un animal:

 

- Bilan préanesthésique: cette prise de sang permet de faire rapidement et simplement le "tour" du fonctionnement des principaux organes internes, de déceler d'éventuels problèmes et d'adapter le protocole anesthésique en fonction de ceux-ci.

 

- Tout animal est pesé de la façon la plus précise possible ce qui permet d'adapter la dose des produits au plus juste . Pour les animaux à risques particuliers et/ou pour les chirurgies les plus longues, un cathétérisme veineux, une intubation et un monitoring respiratoire sont pratiqués sytématiquement

 

- Surveillance peropératoire : Elle se fait grâce à un appareil qui permet de suivre la pression sanguine en oxygène, la pression de gaz carbonique expiré, le rythme cardiaque et le rythme respiratoire. Cette surveillance nous permet d’apprécier en direct la qualité de l’anesthésie, de détecter au plus tôt d’éventuels problèmes et donc de réagir au plus vite.

 

- Gestion de la douleur : L’ensemble de l’équipe de la clinique s’attache à appliquer les principes de la charte contre la douleur. En effet les molécules disponibles pour lutter contre la douleur se sont multipliées ces dernières années et la connaissance des mécanismes provoquant la douleur a fortement progressé.

Nous avons donc les moyens de faire en sorte que votre compagnon ne souffre pas ou très peu, et un animal qui ne souffre pas est un animal qui récupère pus vite, cicatrise mieux, retrouve une activité et un confort de vie normaux plus rapidement.

La gestion de la douleur est systématiquement prise en compte lors des actes chirurgicaux et ceci quelque soit l’espèce (un lapin souffre autant qu’un furet, un chat ou un chien!). Une fois de plus nous sommes là pour répondre à vos questions sur cette gestion de la douleur chez votre compagnon et l’application de cette charte.

 

Pour diminuer au maximum les risques septiques (risques d'infection), une attention toute particulière est portée à la préparation de nos patients: tonte de la zone, nettoyage avec une solution moussante et désinfectante (bétadine savon), nettoyages multiples à l'alcool puis à la bétadine solution.

 

2. Suites opératoires

 

Dans certains cas l’animal est rendu sans pansement, une collerette est parfois fournie, une simple antisepsie de la cicatrice est généralement nécessaire.

Dans le cas où l’animal est rendu avec un pansement, son changement est en général programmé dans les 5 jours après l’intervention.

Les points sont retirés 10 à 12 jours après la chirurgie. Dans certains cas, nous utilisons des points résorbables sur la peau ce qui peut dispenser du retrait des points, ils disparaissent seuls au bout de 3 à 4 semaines.

Dans la plupart des cas, l’animal est rendu avec un traitement antibiotique pour une durée de 5 à 6 jours. Nous prescrivons sytématiquement un traitement pour gérer la douleur liée à l'acte chirurgical. Ceci permet à votre animal de récupérer plus vite et de reprendre plus rapidement une vie normale.

 

3. Interventions les plus fréquentes

 

Chirurgie de l’appareil génital :

 

- l’ovariectomie qui consiste à enlever les ovaires pour stériliser les chiennes et les chattes.

- les mastectomies qui sont une ablation des mamelles chez les chiennes ou chattes souffrant de tumeurs mammaires.

 

Chirurgie cutanée et sous-cutanée :

 

- exérèse de kystes, verrues, tumeurs cutanées

- sutures cutanées et musculaires sur diverses plaies

 

Chirurgie de l’appareil urinaire :

 

- la cystotomie qui consiste en une ouverture de la vessie en général pour retirer des calculs et les urétrostomies qui consistent en une ouverture des voies urinaires basses pour dégager des calculs

 

Chirurgie de l’appareil digestif :

 

- l’entérotomie pour retirer un corps étranger faisant occlusion dans l’intestin

- l’entérectomie qui consiste à enlever un morceau d’intestin généralement à cause d’un phénomène de nécrose ou lors de présence de tumeur

 

Autres chirurgies abdominales courantes :

 

- la splénectomie : retrait de la rate lorsqu’elle a été très abîmée suite à un accident ou lorsqu’elle est porteuse de tumeurs

- les herniorraphies consistant en la réduction chirurgicale des hernies (ombilicale, inguinale)

 

Chirurgies articulaires et osseuses couramment pratiquées :

 

- enclouage centro-médullaire (broches) sur certaines fractures

- les ruptures de ligament croisé antérieur du genou

- les réductions de luxation

- exérèse de la tête du fémur

 

Pour les chirurgies nécessitant un matériel très spécifique ou une compétence particulière nous faisons intervenir directement à la clinique, un vétérinaire spécialisé en chirurgie. Ainsi, la totalité des interventions « lourdes » (chirurgie de la colonne vertébrale, chirurgie osseuse complexe, chirurgie très particulière des tissus mous) peuvent être réalisées dans nos locaux ce qui nous permet de mettre facilement en route les soins postopératoires et d’assurer nous-mêmes le suivi de nos patients en évitant à leurs maîtres d’avoir à se déplacer.